La table d'hôtes momentanément suspendue

24 janvier 2017


Chers clients, chers amis,

Après 11 ans de bons et loyaux services, j'ai éprouvé cette année le besoin de souffler et de suspendre (momentanément ?) le service de la table d'hôtes !


J'ai demandé à mon secrétaire - mari de faire un petit bilan de ces 11 ans d'activités et devant les chiffres qu'il m'a présentée, j'ai un peu mieux compris le sentiment "d'usure" qui s'est emparé de moi ces derniers temps.

En 11 ans, nous avons accueilli avec plaisir 5 728 personnes à la Roche Bleue soit 42 fois la population de notre petit village !
92% de ces visiteurs de passage ont partagé le repas à la table d'hôtes.
J'ai donc servi en 11 ans 5 270 repas dans ma salle à manger !
Ce fut la plupart du temps une grande joie et même une belle fierté.

Mais depuis quelques mois, le plaisir de préparer les repas n'est plus là et la question bien légitime des clients impatients :  "qu'est-ce qu'on mange de bon ce soir" me met une boule dans la gorge que je ne peux plus supporter.
Il a donc fallu se résigner... La santé avant tout comme disent mes enfants et la décision a été prise en famille d'arrêter le service de la table d'hôtes.
Nos 4 enfants qui étaient bien petits quand nous avons commencé sont aujourd'hui ado et souhaitent à leur tour profiter de bons moments autour de la table de notre salle à manger.

Je commence donc une nouvelle aventure en accueillant mes clients pour la nuit et les petits déjeuners, comme beaucoup de mes "collègues", bien consciente que le fait d'habiter à 10km du premier restaurant et ne plus servir les repas sera un handicap.

Je garderai de ces 11 ans de partage autour de cette table d'excellents souvenirs, d'inoubliables moments de partage, de rire et de gaieté.  Je conserverai aussi dans un coin de mon coeur des moments plus émouvants où la sympathie naissante fait s'ouvrir les coeurs et raconter des tranches de vie parfois tristes, mélancoliques et souvent intimes et qui m'ont fait aimer cette vie davantage.

Mais même si à l'avenir, les moments de partage seront moins longs, j'espère qu'ils n'en resteront pas moins intenses pour autant.

Avec toute mon affection


Silvana

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire